Logo 1400x1361

Segawa Tatsuya

pull​.​in sai, disque de la semaine du Grigri du 24/06 au 30/06

Segawa Tatsuya. Ce nom ne vous dit sans doute rien si vous n’êtes pas familier de l’univers du regretté Nujabes. Souvent surnommé le J Dilla nippon et pas seulement en raison de leur date de naissance commune (le 7 février 1974), ce producteur et beatmaker jazzophile avait pour habitude de prendre Segawa Tatsuya pour ses premières parties sous le pseudo de Deeptuber (alias qu’on retrouve sur le fabuleux premier morceau du disque). Avec la complicité de deux autres proches de Nujabes et du label Hydeout Productions (Takumi Koizimi et Uyama Hiroto), Segawa Tatsuya a créé Roph Recordings pour défendre sa vision du jazz, gorgée de beats électro comme de breaks hip-hop.

Premier album officiel de ce DJ-trompettiste-beatmaker, pull​.​in sai s’impose comme un petit chef-d’oeuvre du genre: du jazz-électro anguleux qui fuit le lounge comme la peste pour hybrider références japonisantes (“miyabara”) ou coltraniennes (“keep Luv”). C’est cool, expé, dansant, trippant et psyché à la fois. Comme si Flying Lotus avait fait un disque avec Yussef Kamaal et Christian Scott à six-heures-du-mat-je-claque-des-dents-j’ai-des-frissons.

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

D'autres albums coup de cœur

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062