Logo 1400x1361

Brahja

Brahja, disque de la semaine du Grigri du 11/11 au 17/11

Dans la vie, il faut savoir remercier. Les mères, les psys et les poètes nous y encouragent. Dont acte: merci à Superfly Records de nous avoir appris l’existence de ce disque complètement dingue, obscur et réussi. S’il fallait lui trouver des ancêtres, ce serait Alice Coltrane, Ornette Coleman, Can, le Velvet Underground ou Sun Ra. S’il fallait lui trouver des contemporains, ce serait Shabaka Hutchings, Angel Bat Dawid, Palm Unit, Matana Roberts ou Ill Considered. Et si pour nous, il a comme la magie des premiers disques, ces oeuvres de baptême qui posent un être, des tripes et un univers, il n’est pourtant pas le fruit d’un jeune padawan sorti de nulle part.

Si on creuse bien, on se rend compte que son multi-instrumentiste en chef, Devin Brahja Waldman, est pote/complice avec Thurston Moore, Patti Smith, Nadah El Shazly, James Brandon Lewis, Eric Chenaux, William Parker ou Godspeed You! Black Emperor. Bref, une sorte de best of de la création brute, onirique et underground. Si on ajoute à ça un penchant certain de ce saxophoniste-batteur-pianiste pour les rimes et les vers – il se produit souvent avec sa tante poétesse Anne Waldman, ils ont même co-fondé un inspirant label ensemble, Fast Speaking Music – on comprend que Brahja appartient à toute une famille artistique que ne renieraient pas Jim Jarmusch, John Lurie ou Tom Waits.

Sixième album de son groupe à géométrie variable (cinq titulaires et cinq intérimaires), Brahja transpire de beauté(s) térébrante(s). Tour à tour calme, furieux, chicagoan, free, doux, new-yorkais, chantant, londonien, dissonant ou hypnotique, il a clairement une dégaine de plus belle surprise de 2019. Bijou d’autant plus caché qu’il est sorti sur un label estonien qui répond au doux nom de perles rares: RR Gems Records. Mais bijou qui commence à faire parler de lui puisque le vinyle est sold out. Nouveau pressage prévu 2020. En attendant, il reste Le Grigri, évidemment.

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

D'autres albums coup de cœur

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062