Logo 1400x1361

Gagnez le fascinant nouvel album des Belges de STUFF.!

Il irait bien dans votre discothèque non?Il irait bien dans votre discothèque non?

Pour gagner le vinyle du nouvel album de STUFF., il suffit de vous inscrire à la newsletter du Grigri ici même et d’envoyer vos Nom, Prénom et Adresse avec «STUFF» en objet à : antoine@le-grigri.com. Les heureux gagnants seront prévenus vendredi 11 juin.

STUFF., c’est typiquement le genre de groupe dont on ne comprend pas le relatif anonymat. Dans un monde idéal, tout le monde devrait danser sur leur jazz synthétique chaque samedi soir à s’en déboiter les hanches. Album après album, les cinq garçons d’Anvers construisent l’un des univers les plus originaux du groove européen. Si vous aimez la folie de Jaga Jazzist, les labyrinthes de Flying Lotus ou l’énergie de The Comet is Coming, STUFF. va vous faire vibrer les membranes.

Sorte de symphonie cosmo-funk complètement tourneboulant, leur troisième album plonge dans une galaxie tout à la fois inquiétant et molletonnée. Porté par la batterie surnaturelle de Lander Gyselinck (le nouveau protégé de Michel Portal himself) ou les synthés ovniesques de Joris Caluwaerts, ce T(h)reats dégage un son de groupe incroyable, fruit d’années et d’années de recherches, des concerts et de… hasards. “Après des heures de discussions, à philosopher et fantasmer sur la nouvelle approche du disque, rien de concret n’est apparu. Nous avons alors simplement commencé à faire de la musique pour voir où cela allait nous emmener, comme nous l’avons toujours fait.”

STUFF., c’est donc un road-trip spatial qui prend des risques, quitte à se retrouver perdu dans les étoiles comme dans Interstellar. Et s’il fallait finir de vous convaincre, on précise que ce disque à la pochette géométrique sort sur un label belge dont on n’aura de cesse de vous dire du bien, SDban Records: Steiger, De Beren Gieren ou Azmari, c’était déjà eux. Bref, SDban, c’est une maison de disques à l’assurance tous risques dont on est heureux de vous offrir l’une des dernières sorties.

Ombres belges. Crédit: ©lexander Popelier

Il irait bien dans votre discothèque non?Il irait bien dans votre discothèque non?

Pour gagner le vinyle du nouvel album de STUFF., il suffit de vous inscrire à la newsletter du Grigri ici même et d’envoyer vos Nom, Prénom et Adresse avec «STUFF» en objet à : antoine@le-grigri.com. Les heureux gagnants seront prévenus vendredi 11 juin.

STUFF., c’est typiquement le genre de groupe dont on ne comprend pas le relatif anonymat. Dans un monde idéal, tout le monde devrait danser sur leur jazz synthétique chaque samedi soir à s’en déboiter les hanches. Album après album, les cinq garçons d’Anvers construisent l’un des univers les plus originaux du groove européen. Si vous aimez la folie de Jaga Jazzist, les labyrinthes de Flying Lotus ou l’énergie de The Comet is Coming, STUFF. va vous faire vibrer les membranes.

Sorte de symphonie cosmo-funk complètement tourneboulant, leur troisième album plonge dans une galaxie tout à la fois inquiétant et molletonnée. Porté par la batterie surnaturelle de Lander Gyselinck (le nouveau protégé de Michel Portal himself) ou les synthés ovniesques de Joris Caluwaerts, ce T(h)reats dégage un son de groupe incroyable, fruit d’années et d’années de recherches, des concerts et de… hasards. “Après des heures de discussions, à philosopher et fantasmer sur la nouvelle approche du disque, rien de concret n’est apparu. Nous avons alors simplement commencé à faire de la musique pour voir où cela allait nous emmener, comme nous l’avons toujours fait.”

STUFF., c’est donc un road-trip spatial qui prend des risques, quitte à se retrouver perdu dans les étoiles comme dans Interstellar. Et s’il fallait finir de vous convaincre, on précise que ce disque à la pochette géométrique sort sur un label belge dont on n’aura de cesse de vous dire du bien, SDban Records: Steiger, De Beren Gieren ou Azmari, c’était déjà eux. Bref, SDban, c’est une maison de disques à l’assurance tous risques dont on est heureux de vous offrir l’une des dernières sorties.

Ombres belges. Crédit: ©lexander Popelier

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062