Logo 1400x1361

Vendredi Grigri #1 : les meilleures sorties de la semaine

Le vendredi, c’est jour de sortie. Et comme il semblerait que tout le monde se soit donné le mot pour publier des petites bombes musicales en ce début d’année, on n’a pas résisté à l’envie de vous faire partager cette petite sélection pas piquée des hannetons. Voilà, c’est cadeau, et c’est pas dit qu’on recommence pas.

Le vendredi, c’est jour de sortie. Et comme il semblerait que tout le monde se soit donné le mot pour publier des petites bombes musicales en ce début d’année, on n’a pas résisté à l’envie de vous faire partager cette petite sélection pas piquée des hannetons. Voilà, c’est cadeau, et c’est pas dit qu’on recommencera pas.

Emmanuelle Parrenin / Detlef Wainrich – Jours De Grève (Versatile Records)

Bien qu’il a été enregistré à Paris pendant les mobilisations de décembre 2019 contre la réforme des retraites, « Jours De Grève » semble avoir plus à voir avec les mythologies des âges anciens qu’avec l’actualité brûlante. Pourtant, un lien sensible unit les deux : les vocalismes de la chanteuse folk française Emmanuelle Parrenin, sublimés par les rythmes percussifs du « sorcier minimaliste de Düsseldorf », ressuscitent quelque chose de cette transe dionysiaque qui agite les foules. Un véritable OVNI, à cheval entre “The Comet is Coming” et Brigitte Fontaine.

Tommy Guerrero – Sunshine Radio (Too Good)

Se faire dorer la pilule sous le soleil californien en plein mois de janvier, clairement, on dirait pas non. Mais à défaut de pouvoir sauter dans le premier avion, on recommandera les riffs planants teintés d’un semblant de surf music de Tommy Guerrero – ex-skateur-professionnel et musicien-bricoleur déjà adoubé pour son précédent « Road to Knowhere » par vos serviteurs. Attention, l’écoute prolongée de Sunshine Radio associée à une consommation intensive de cocktails peut provoquer des mirages. Pensez à vous hydrater régulièrement et à appliquer de la crème solaire.

Kev Brown, J Scienide – Stray From The Pack (Strata-Beats)

Très attendu depuis leur première collab’ en 2019 sur « Drum Machine Tape Cassette », voilà enfin l’album promis par Kev Brown et J Scienide. Sans surprise, c’est un nouveau sans faute qui confirme la réelle complicité esthétique entre les deux artistes : des beats inventifs, audacieux, toujours plus surprenants d’un son à l’autre ; des flows précis qui interagissent parfaitement. En bref, en ce début d’année qui s’annonce riche pour la galaxie hip-hop, “Stray From The Pack” parvient déjà à « sortir du lot » (sans mauvais jeu de mots).

Gerry Weil – The Message (Musica Infinita)

Gerry Weil, c’est toujours un festival. Tu lances le disque et tu sais qu’il faut t’attendre à un feu d’artifice musical. Pour célébrer la réédition de ce chef-d’œuvre oublié enregistré originalement en 1971, Olindo Records a même lancé un nouveau label, Musica Infinita, qui s’annonce très excitant. Avec “The Message”, le jazzman vénézuélien d’adoption nous transporte au cœur même du jazz et de ses racines. Tout y est : du blues, du gospel, de l’électrique ; c’est à la fois Coltrane, Miles et Hendrix. Et c’est brillant, jouissif, palpitant. A (re)découvrir d’urgence !

R.A.P Ferreira – Bob’s son : R.A.P. Ferreira in the garden level cafe of the scallops hotel (Ruby Yacht)

La dernière fois qu’on a consacré un album de la semaine à R.A.P. Ferreira, c’était sous son autre nom de scène Milo. Mais quel que soit le nom qu’il emprunte, R.A.P. Ferreira sait garder les valeurs sûres qui ont façonné son identité : des titres à rallonge, des pochettes d’album dépouillées de toutes ces informations superflues que sont le nom de l’artiste ou le titre du LP, des prods sublimes et une volonté de remettre à l’honneur le second terme des initiales R.A.P. “Bob’s son” c’est tout ça à la fois. Mais aussi une ode fidèle à Bob Kaufman, illustre poète de la Beat Generation, inventeur du « frink & beat » et, selon l’expression consacrée, véritable « clochard céleste ».

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062