Tommy Guerrero

roadtoknowhere.jpg

Ex-skateur professionnel, Tommy Guerrero a choisi de se lancer dans la musique il y a vingt ans. Et au lieu de s’enfermer dans telle ou telle esthétique proche de son ancien sport, le garçon a choisi de bricoler ses albums tout seul sans soucier des genres. Il y a vingt ans, c’était osé. Aujourd’hui, c’est devenu la norme. Mais l’Américain a du coup une longueur d’avance sur tous les autres artisans d’exotica music. Avec ce Road To Knowhere et son jeu de mots proche de l’univers Marvel, il confirme qu’il sait très bien où il va: dans un monde instrumental où la mélodie et la guitare sont reines. Comme nous sommes des Terriens (presque) comme les autres et que nous savons que les Terriens sont friands de punchlines comme les moustiques d’hémoglobine, on pourrait dire que ce premier disque de la semaine du Grigri en 2019, c’est un peu comme si la surf music des "Dreamers" de John Zorn rendaient hommage au Sur la Route de Jack Kerouac. Ou comme si l’ethio-jazz de Mulatu Astatké revenait les valises pleines d’idées après un voyage en Jamaïque avec escale au Nigéria. Un road-trip attachant, lumineux et fait de bric-et-de broc. Tout ce qu’on aime.