logo-grigri.png

Maracatu Atômico

Maracatu Atômico #11 — Homenagem a Chico

Pour entamer une nouvelle saison de Maracatu Atômico, pouvait-on rêver meilleur «parrain» que l’immense Chico Buarque ?

Maracatu Atômico #11 — Homenagem a Chico

Pour entamer une nouvelle saison de Maracatu Atômico, pouvait-on rêver meilleur «parrain» que l’immense Chico Buarque ?
Chico (Francisco) Buarque de Hollanda n’est, en principe, plus à présenter mais pour ceux qui sont trop jeunes ou qui auraient passé les 60 dernières années dans un caisson de cryogénisation, on peut simplement rappeler qu’en plus d’être un des plus grands auteurs/compositeurs/interprètes de la musique brésilienne, c’est aussi un acteur, dramaturge, poète et romancier à succès (sans oublier un joueur de foot passionné).

Ce génial touche à tout, qui se présente modestement comme « un amateur », est également un combattant anti-obscurantisme(s). Il a lutté contre la censure lors de la dictature militaire et ne désarme pas à 70 ans passés.

De « Pedro Pedreiro » en 1964 à « As Caravanas » en 2017, il nous a gratifié d’une multitude de joyaux musicaux dont les textes sont considérés comme des sommets d’invention.

Mais les mélodies du génial Chico ont décidément un pouvoir universel, preuve en est la quantité de succès obtenus par des reprises en VF.

Tracklist
Chico Buarque – Quem te viu, quem te vê
Chico Buarque – Paratodos
Chico Buarque – O Meu Guri
Ney Matogrosso, com participação especial de Chico Buarque – Até o Fim
Chico Buarque – Samba do Grande Amor
Roberta Sá – Pelas tabelas
Chico Buarque – Olé Olá
Cássia Eller – Partido alto
Chico Buarque – Homenagem ao Malandro
Mônica Salmaso – A volta do Malandro
Chico Buarque – Brejo da Cruz
Chico Buarque – A Rita
Adriana Calcanhotto – Morro dos 2 Irmãos
Elis Regina – Atrás da porta
Chico Buarque – As caravanas

Maracatu Atômico #10 — Especial Orixás

Les cultes afro-brésiliens comme le Candomblé, longtemps ostracisés, ont depuis quelques décennies acquis une nouvelle reconnaissance, et appartiennent maintenant à la Culture Populaire (la fête de Iemanjá à Salvador en étant l’exemple le plus connu).

La musique a activement participé à ce mouvement, dans les traces des Afros-Sambas de Baden Powell et V. De Moraes (1966).

Nombreux sont les artistes qui ont consacré des chansons aux Orixás (divinités liées aux force de la nature), par affinité personnelle ou bien parce qu’ils ont simplement été séduits par les rythmes qui leur sont associés (lors des rites de possession).

Tracklist
Guga Stroeter & Orquestra HB – Ramunha (Canto Para Todos Os Orixás)
Ramiro Musotto, com Lucas Santanna – Ibara Bo
Criolo – Mariô
Projeto Agô – Xaxará
Kiko Dinucci – Olodé
Alice Caymni – Iansã
Curumin – Treme Terra
Mariana Aydar – Candomblé
Clara Nunes – A deusa dos Orixás
Maria Bethânia – São João Xangô Menino
Luís Carlos Vinhas – Ye Mele
Elis Regina – Canto de Ossanha
Moacir Santos – Nanã
Eloah – Oxun
Sergio Santos – Sincretismo
Gerônimo – Agradeder e abraçar
Mateus Aleluia – Cordeiro de Nana

Maracatu Atômico #9 — Especial Pernambouc

Le Pernambouc (qui compte 10 millions d’habitants) est culturellement l’état le plus important du Nordeste (voire du Brésil, diraient certains…) C’est là que sont apparus des rythmes uniques et encore très vivaces : Embolada, Samba de coco, Repente, Frevo, Maracatu, Ciranda…

C’est également la terre natale de Luis Gonzagua, le «roi du Baião» et de son disciple Dominguinhos.

Mais ensuite l’histoire s’est accélérée…

Dans les années 70, le label Rozenblit (récemment réédité par Mr Bongo) a permis l’apparition d’un mouvement psychédélique singulier, d’où sont issus des musiciens très populaires tels que Alçeu Valença et Zé Ramalho.

Plus récemment, la déferlante Mangue Beat, dans les années 90, avec comme fer de lance Chico Science & Naçao Zumbi, a donné une exposition mondiale aux « sons de Recife », dont le point d’orgue a été la compilation « What’s Happening In Pernambuco » chez Luaka Bop.

Tracklist
Lenine – Candeeiro Encantado
Chico Science & Nação Zumbi – A cidade
Dona Selma – Se Dona Selma nao fizer mais coco
Banda Eddie – Maranguape
Alçeu Valença – Como Dois Animais
Flaviola E O Bando Do Sol – Olhos
Mundo Livre S/A – Meu esquema
Bonsucesso Sambaclube – Se Ela Diz
Orquestra Contemporânea De Olinda – Tá Falado
DJ Dolores – Adorela
Cascabulho – É Caco De Vidro Puro
Sangue de Barro – Poema Do Agosto
Geraldo Azevedo – Taxi Lunar
Antônio Nóbrega – Rasga Do Nordeste

Maracatu Atômico #8 — Especial Jorge Ben

Jorge Ben (Jor) est sans doute, avec AC.Jobim, l’artiste Brésilien qui a rencontré le plus grand succès planétaire.

Il a touché le jackpot avec sa toute première chanson (« Mas Que Nada » en 1963) et il a par la suite traversé les années 60/70/80/90/etc… en inventant des nouveaux styles : «samba esquema novo», « samba-soul», «samba-rock».. qui lui ont permis d’enchaîner, de façon quasi insolente, des tubes imparables (chantés par lui ou par d’autres).

Avec sa voix et sa guitare inimitables, Jorge Ben (avec ou sans « Jor ») nous offre ce qu’on préfère dans la musique brésilienne : du « suingue », du « balanço », sans jamais se départir d’une certaine délicatesse.

Tracklist
Jorge Ben – Xica da Silva
Gal Costa – Bumbo da Mangueira
Jorge Ben – Oba, Lá Vem Ela
Marisa Monte – Balança Perna
Jorge Ben Jor – Mexe Mexe
Jorge Ben & Toquinho – Carolina Carol Bela
Sonia Santos – Speed
Jorge Ben Jor – Menina Sarará/Mas Que Nada
Arnaldo Antunes – As Árvores
Jorge Ben – O telefone tocou novamente
Salinas – Tenha Fé, Pois Amanhã um Lindo Dia Vai Nascer
Céu – Rosa Menina
Jorge Ben Jor – Zé Blueman
Maria Bethânia, com participação de Jorge Ben – Mano Caetano
Jorge Ben – Vou torcer

Maracatu Atômico #7 — Especial cantoras

Pour célébrer (avec un peu d’anticipation) la Journée des Droits des Femmes, Maracatu Atômico vous offre sa sélection des plus belles voix féminines de l’histoire de la MPB (Música Popular Brasileira), allant de l’époque des « Festivais» (fin des années 60) à l’ère Spotify.

Comme pour la vraie « Seleção » (l’équipe de foot), il a fallu faire des arbitrages douloureux pour ne retenir que 11 titulaires (et 3 suppléantes).

Les divas de cette « dream team » ont toutes en commun un sacré tempérament et la capacité de s’exprimer avec un même succès dans différents styles musicaux.

Tracklist
Marisa Monte – O Bonde do Dom
Elza Soares – A Carne
Elba Ramalho – Leão Do Norte
Maria Bethânia – Capitão Do Mato
Cássia Eller – Esse Filme Eu Já Vi
Roberta Sá – A Vizinha do Lado
Alcione – Pandeiro é seu nome
Maria Rita – Menininha Do Portão
Clara Nunes – Fuzuê
Rita Lee – Agora é Moda
Vanessa da Mata – Não Me Deixe Só
Elis Regina – Alô, Alô Marciano
Adriana Calcanhotto – Por isso eu corro demais
Gal Costa – Passarinho

Maracatu Atômico #6 — Especial Naná Vasconcelos

En solo, en duo, en trio… en tant « qu’artiste invité » ou même « simple » musicien de session, Naná Vasconcelos le magicien des percussions nous a littéralement enchantés durant plusieurs décennies.

La preuve par 15, avec des morceaux tous styles et toutes époques confondues dont l’incroyable Naná est le « dynamiteur commun ».

Tracklist
Milton Nascimento – River Phoenix
Naná Vasconcelos – Vento Chamando Vento
Marisa Monte – Volte para seu lar
Naná Vasconcelos & Vinícius Cantuária – Luz de candeeiro
Lenine – Na Pressão
Mundo Livre S/A – Rios
Naná Vasconcelos – Tu nem quer saber
Naná Vasconcelos/N.Angelo/Novelli – Tiro crusado
Caetano Veloso – Boas Vindas
Joyce, Mauricio Maestro, Naná Vasconcelos – Tudo Bonito
Naná Vasconcelos & João Carlos – Juazeiro
Zé Ramalho – Hino Nordertino
Naná Vasconcelos and the Bushdancers – Rain Dance
Badi Assad – Feminina
Mônica Salmaso – Canto dos Escravos

Maracatu Atômico #5 — Spéciale Tim Maia

Commençons l’année en beauté avec Tim Maia le roi incontesté de la «Soul do Brasil». Ce colosse à la voix grave occupe une place de choix au panthéon de la MPB, qu’il a conquise dans les années 70s, grâce à sa synthèse unique des musiques « black » et des rythmes brésiliens.

20 ans après sa mort, il reste une superstar au Brésil et a notamment été élu par la revue Rolling Stone « Maior Voz » (meilleur interprète – tous genres confondus) de l’histoire de la musique brésilienne !

Sa vie tumultueuse a même inspiré une comédie musicale puis un biopic mais ce sont bien ses chansons, devenues pour la plupart des classiques, qui le rendent inoubliable.

Tracklist
Tim Maia – Réu Confesso
Seu Jorge e Almaz – Cristina (Vou Ver Cristina)
Tim Maia – Bom Senso
Tim Maia – Acenda o Farol
Sandra de Sá – Sossego
Tim Maia – Vou com gás
Funk’n’Lata com Roberto Frejat e Carlinhos Brown – Do Leme Ao Pontal
Tim Maia – Imunização Racional (Que Beleza)
Mamelo Sound System – Timaia
Os Paralamas do Sucesso – Você
Tim Maia – Música Para Betinha
Tim Maia – Azul da Cor do Mar
Marisa Monte – O que me importa
Tim Maia – Sem Você
Jorge Ben Jor -W/Brasil (Chama O Síndico) (Ao Vivo)

Maracatu Atômico #4 — Spéciale África Brasil

África Brasil*, c’est l’histoire des retrouvailles entre la Musique Brésilienne et sa « Mère Biologique ».

Au tournant des années 60-70, l’héritage Africain de la culture Brésilienne a enfin été reconnu et valorisé. L’Afrique (découverte au cours de tournées ou fantasmée) est devenue une source d’inspiration majeure pour bon nombre d’artistes. À l’ère de la Mondialisation et de Spotify, le mouvement perdure. Le Brésil est notamment devenu un des hauts lieux de l’Afrobeat.

*África Brasil, c’est aussi et surtout un des albums phares de Jorge Ben

Tracklist

Sérgio Santos – Kekerekê
Jorge Ben – Ponta de Lança Africano (Umbabarauma)
Afroelectro – Omin
Clara Nunes – Nanaê, Nanã Naiana
Chico César – Mama África
Chico Science & Nação Zumbi – Samba Makossa
Bonga+Marisa Monte+Carlinhos Brown – Mulemba Xangóla
Bebeto – Princesa Negra de Angola
Caetano Veloso – Two Naira Fifty Kobo
Emicida – Mufete
Watusi – Oio Gebe
Metá Metá – Alakorô (Featuring Tony Allen)
Renato Braz – Outro Quilombo
Tiganá Santana – Vazante

Maracatu Atômico #3 — Spéciale Nordeste

Ce mois-ci, nous vous convions à une balade dans le Nordeste.

Assurément  pas la région la plus accueillante du Brésil avec son soleil de plomb, sa végétation clairsemée. On la dit même hantée par les fantômes des cangaceiros. Mais, côté musical, quel feu d’artifice !

Nous voilà en effet dans la terre du Forró et de ses différents sous-genres (baião, xote, xaxado, galope…)  sans oublier d’autres rythmes typiques comme le côco, la ciranda, etc…

Depuis les années 50, les prophètes Luis Gonzaga et Jackson do Pandeiro ont fait beaucoup d’émules qui continuent de répandre la bonne parole sous différents idiomes (musique de bal, rock lysergique, jazz débridé…) 

Tracklist

Zé Ramalho – Banquete de Signos
Dominguinhos – Querubim
DJ Dolores – A dança da moda
João do Vale com Antônio Carlos Jobim – Pé do Lageiro (onde a onça mora)
Cabruêra – Carcará
DJ Tudo & gente de tudo lugar – Gaita Mestra (Cock Soup Mix)
Gilberto Gil – O amor daqui de casa
Xangai – Galope à beira-mar soletrado
Luis Gonzaga – A vida do viajant
Carlos Malta e Pife Muderno, com Lenine – O canto da ema
Fagner – Romanza
Gal Costa e Sivuca – Adeus Maria Fulô
Tom Zé & Zé Miguel Wiznick – Cego com cego
Mestre Ambrosio – Forró de primeira
Hermeto Pascoal – Arrasta Pé Alagoano
Lula & Lailson – Can I be Satwa

Maracatu Atômico #2 — Spéciale Bahia

L’état de Bahia a gardé des racines africaines très fortes qui ont fortement influencé sa Musique. Celle-ci accompagne en permanence la vie des Bahianais et se révèle notamment un ingrédient indispensable aux cultes Afro-Brésiliens, aux fêtes issues du syncrétisme religieux et, bien sûr, lors du Tout-Puissant Carnaval. Ne se contenant pas d’avoir enfanté des compositeurs de génie dont l’œuvre a une portée universelle (Dorival Caymni, Caetano Veloso, Gilberto Gil,..), Bahia a également développé des styles propres qui ont, peu à peu, envahi le reste du Brésil puis le Monde Entier (Afoxé, Samba Reggae, Axé Music,..). Et une « NextGen » se profile déjà, avec des artistes sincères qui arrivent à garder le cap entre « Spiritualité » et « Sensualité ».

Tracklist

Novos Baianos – A menina dança
Baiana System – Terapia
Caetano Veloso – Um Canto De Afoxé Para O Bloco Do Ilê
Clécia Queiroz – Pimenteira
Tom Zé – Correio da Estação do Brás
Ramiro Musotto – Nordeste/Béradéro
Os Tincoãs – Deixa a Gira Girá
Tiganá Santana – Muloloki
Gilberto Gil – Lamento do Sertão
Pirombeira – Ivone
Carlinhos Brown – Mares de Ti
Luedji Luna – Um corpo no mundo
Virginia Rodrigues – Noite de Temporal

Maracatu Atômico #1 — Spéciale São Paulo

São Paulo a une place privilégiée dans le Paysage Musical Brésilien. Peu importe que sa rivale Rio se prétende le berceau du Samba ou que les grandes métropoles du Nord (Salvador, Recife) se flattent d’avoir le meilleur carnaval, «Sampa» la Boulimique fait mieux : après avoir littéralement avalé des millions d’émigrants du monde entier, elle applique le même mode opératoire à la musique : musiques «érudites», rock, rap, reggae, afrobeat,.. sont joyeusement malaxés avec les styles «régionaux» pour donner naissance à des nouvelles créatures sonores inouïes, capables de séduire les oreilles les plus blasées. 

Tracklist

Caetano Veloso – Sampa
Cesar Mariano & Cia – Fábrica
Instituto – Cabeça de Nego feat Sabotage
Mutantes – Panis e Circenses
Curumin – Mistério Stereo
Itamar Assumpção – Nego dito
Céu – Nascente
Adoniran Barbosa – Joga a chave
Metá Metá – Orunmilá
Rodrigo Campos – Califórnia Azul
Iara Rennó – Valei-Me
Nômade Orquestra – Humaidá
Amabis, featuring Criolo – Para Mulatu
Tom Zé – São, São Paulo

maracatu.jpg

D'autres shows tout aussi bien

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062