Logo 1400x1361

Jonah Parzen-Johnson

Imagine Giving Up, disque de la semaine du Grigri du 27/01 au 02/02

Si vous cherchiez le chaînon manquant entre Colin Stetson et The Comet Is Coming, vous avez cliqué à la bonne page. Saxophoniste baryton qui aime la jouer solo (comme Stetson), Jonah Parzen-Johnson affiche un fort penchant pour le jazz synthétique, celui qui mélange gros son de cuivre et textures électroniques (comme The Comet). Sur cet album franchement ovinesque, ce natif de Chicago qui a eu pour prof Mwata Bowden de l’AACM explore en six mouvements les relations entre saxophone bien membré et machines mi-vintage mi-futuristes. Tour à tour symphonie en solitaire pour poor lonesome cow-boy 2.0 (“The Smile When You Fall”), folksong irlandaise avec son de paquebot intégré (“Everything is Everything Else”) ou blues du futur pour saxophone du temps présent ‘(“Find The Feeling”), Imagine Giving Up est un disque aussi surprenant et contemplatif qu’enveloppant et déstabilisant. Un truc bien chelou comme on les aime, qui pourrait à la fois s’inscrire dans les pas de Boards of Canada ou Four Tet comme de John Surman ou Håkon Kornstad.

On en profite donc pour remercier et féliciter les Finlandais de We Jazz Records pour cette énième découverte. Comme souvent, ce label d’Helsinki a le nez creux et les oreilles affûtées – remember Timo Lassy et Teppo Mäkynen dont on vous parlait ici même). Car, tès sincèrement, avant ce disque, on n’avait jamais entendu parler de Jonah Parzen-Johnson. A présent, on a appris qu’il avait oeuvré dans un groupe d’afrobeat de Brooklyn, Zongo Junction, mais qu’il avait aussi sorti un disque sur le très free et frondeur label portugais, Clean Feed: ça s’appelait I Try To Remember Where I Come From. C’est exactement la question qu’on se pose après avoir écouté Imagine Giving Up, qui ressemble fort à l’oeuvre d’un petit martien coquin à quatre mains et trois poumons.

🇬🇧 If you were looking for the missing link between Colin Stetson and The Comet is Coming, you are on the right page. Saxophonist Baritone who likes to play solo (like Stetson), Jonah Parzen-Johnson shows a strong tendency for synthetic Jazz, the one that mix deep sound of brass and electronic touch (like The Comet). Imagine Giving Up is surprising, meditative as well as comforting and disruptive. Something very weird just the way we like it, that could follow both the steps of Boards of Canada or Fourt Tet and John Surman or Hakon Kornstad.

🇫🇮 Jos etsitte puuttuvaa linkkiä Colin Stetsonin ja The Comet is Comingin välille, olette klikanneet oikealle sivulle! Baritonisaksofonisti, joka soittaa mielellään yksin (kuten Stetson), Jonah Parzen-Johnson osoittaa vahvaa mieltymystä synteettiseen jazziin, sellaiseen joka sekoittaa muhkeaa vaskisointia ja elektronista tekstuuria (kuten The Comet).

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

D'autres albums coup de cœur

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062