Logo 1400x1361

Figub Brazlevič

Kaseta De Ouf, disque de la semaine du Grigri du 13/01 au 19/01

Parfois un seul titre suffit. En quelques secondes, on sait qu’un album va vous coller aux basques comme un chewing-gum sous la basket. C’est le cas de Kaseta de Ouf. Dès le morceau de bravoure d’ouverture, “Savior Of The Muse”, on a senti qu’on tenait notre premier album de la semaine de 2020. Pourquoi? Parce que c’est du beatmaking d’orfèvre: minimal et sophistiqué à la fois, ça frémit et fourmille dans tous les sens – un bon beatmaker est comme un bon aphoriste, il doit se shooter à la concision. Parce que c’est du beatmaking gorgé de samples soul et jazz (cf. le classieux “Mi Smo Jedno” ou le très moite “Devoted Passion”). Parce que c’est du beatmaking old school mais pas passéiste – la preuve, le morceau “K.R.E.A.M.” qui fait un clin d’oeil évident au “C.R.E.A.M.” du Wu-Tang, tout en faisant un beau pas de côté.

Cette philosophie, l’Allemand Figub Brazlevič l’a lui-même synthétisée en une formule: Olschool Future. C’est le nom de son premier LP sorti en 2012 chez Sichtexot Records. Mais c’est aussi le nom du crew de beatmakers qu’il a co-fondé. L’autre grande création de ce Berlinois qui s’auto-définit comme fils du Soleil (sa mère) et de la Lune (son père), c’est le label Krekpek Records. En plus d’être une mine d’or de boucles hip-hop (Sátyr) ou de raps en allemand (Terra Pete), c’est le terrain de jeu de son binôme graphiste, Benne Basquiat. La preuve encore avec cette splendide pochette de Kaseta De Ouf qui pourrait – easy – servir d’affiche pour un James Bond et qui résume bien cet album en question: vintage, sexy, plein de collages, de mariages et de coups de pétard.

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

D'autres albums coup de cœur

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062