Logo 1400x1361

Surprise Chef

All News Is Good News, disque de la semaine du Grigri du 02/12 au 08/12

Décidément, on a un truc avec l’Australie en ce moment. Après avoir succombé à la compilation du label Hopestreet Records, voilà qu’on tombe croc love de Surprise Chef. Et devinez quoi? Ces quatre types membres du collectif College Of Knowledge Records sont des proches de Karate Boogaloo, l’un des groupes phares de… Hopestreet Records. Le monde est petit. L’Australie est petite. Et nos amours sont plus cohérentes qu’un traité de Spinoza.

Un crush, ça ne s’explique pas trop. Mais là, parce que c’est vous, parce que c’est nous, parce que c’est eux, on va essayer. Surprise Chef, c’est un mélange entre BadBadNotGood et El Michels Affair. À savoir, un groove instrumental porté par une basse enveloppante et biberonné aux boucles du hip-hop. Autour de ses quatre membres fondateurs (Jethro Curtin aux claviers, Lachlan Stuckey à la guitare, Andrew Congues à la batterie et Carl Lindeburg à la basse), Surprise Chef a imaginé son album de baptême comme un banquet pour fans de soul seventies (tendance Galt MacDermot ou David Axelrod). Ils invitent donc des flûtes, des saxes et des percussions pour donner de la chair à leurs mélodies.

Et ça fonctionne sévère. Car au-delà de morceaux qui tournent aussi bien en pieds qu’en têtes, All News Is Good News a ce petit grain de son qui fait du bien. Un peu crade, mais pas trop. Un son qui sent bon le fait à la maison entre potes entre deux verres et deux étages. Un son qui réussit à marier les références seventies avec les textures des années 2010. D’ailleurs sur la pochette du disque, le groupe annonce le lieu d’enregistrement et l’absence de paroles comme une sorte de manifeste. Un peu comme on note la traçabilité d’une viande bio. A présent, si vous tombez sur de la musique conçue dans cette banlieue de Melbourne qu’est Coburg, vous pouvez y allez les yeux fermés, c’est du produit sain(t).

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

D'autres albums coup de cœur

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062