Traque de track #15 : "Wild Out Day" de Reverse Winchester



Chaque jour de nouveaux titres entrent dans la programmation du Grigri. Aujourd’hui, Badneighbour jette une oreille plus que curieuse sur le duo folk-hip-hop Ladd/Sourisseau ou Sourisseau/Ladd. C’est vous qui choisissez.

Vous vous souvenez de Timide et Sans Complexe? Mathieu Sourisseau et Mike Ladd, le sont eux aussi, sans doute. Enfin presque. Ils semblent n’avoir que le souvenir du second. Sans complexe, leur duo se nourrit de ce qui a fait leurs parcours respectifs. Musique improvisée, free rock avec Facteur Sauvage et sidekick de luxe en compagnie de la chanteuse éthiopienne Etenesh Wassié pour le premier. Rap underground et militant, poésie ultra féconde, abrupte et façonnée live pour le second. Sourisseau et Ladd, Ladd et Sourisseau, arrangez-vous avec l’ordre d’apparition sur le papier car à l’écoute, les choses sont bien plus inextricables.

Pour le son, un titre comme « Wild Out Day » affiche très vite la couleur. Blues à vif, folk noisy et flow d’un High Priest ayant avalé l’intégrale de Tom Waits. Le reste de Newburn, galette riches de nuances monochromes à sortir le 27 septembre (Freddy Morezon), est du même calibre. Le bébé est à peine né qu’il est déjà brûlé par le plein soleil de nos vies. C’est cocasse. Reverse Winchester se marre, se bâfre de poésie diagonale sur les amours perdus et finit par s’accrocher à vos tympans pour une durée non contractuelle.

Badneighbour

— LeBloc

Reverse Winchester.jpg