[PREMIERE] Les standards dynamités de Magic Malik

Animation:  Laurence Demars

Animation: Laurence Demars

Magic Malik, c’est un peu comme le lapin d’Alice au Pays des Merveilles: il est insaisissable. Impossible à attraper ni même à rattraper. Pilier des envolées électro avec Julien Lourau ou des expérimentations alchimiques avec Steve Coleman, le flûtiste français délaisse une fois n’est pas coutume son célèbre Magic Malik Orchestra pour une Magic Malik Association on ne peut plus jazz. Et pour cause: alors qu’il s’amusait, fut une époque, à déconstruire les chansons populaires d’Elsa, des 2Be3 ou de Cookie Dingler (c’était dans 13 XP Song's Book), le voilà qui dynamite pour la première fois de son parcours des standards du jazz, de Sonny Rollins à Wayne Shorter. Pour Le Grigri, il a accepté de dévoiler quelques jours avant la sortie de son album sur le label jazz&people (le 24 mai) une étonnante relecture du “Daahoud” de Max Roach et Clifford Brown. Tellement étonnante qu’on dirait parfois y reconnaître le “Just the Two of Us” de Grover Washington Jr…. Vous nous direz si on est fous, sourds ou les deux.

Pour soutenir Le Grigri, il est agréable et utile de cliquer ici.

Magic Malik Jazz Association 02 © Pierre-Emmanuel Rastoin.jpg