Logo 1400x1361

[PREMIERE] La soul-folk langoureuse de Holy Hive, pépite de Big Crown Records

Parfois les appellations sont trompeuses, mais pour le binôme Homer Steinweiss-Paul Spring, il en est tout autrement: impossible de mieux le définir que de décrire un subtil alliage entre groove soul et textures folk. La preuve avec “Starless”, extrait exclusif de leur second album dont la sortie est prévue pour le 24 septembre.

Parfois les appellations sont trompeuses, mais pour le binôme Homer Steinweiss-Paul Spring, il en est tout autrement: impossible de mieux le définir que de décrire un subtil alliage entre groove soul et textures folk. La preuve avec “Starless”, extrait exclusif de leur second album dont la sortie est prévue pour le 24 septembre.

 

« Beaucoup de chansons du premier album étaient amusantes, mais pouvaient être un peu superficielles. Sur cet album, nous voulions écrire davantage sur la vie. » Voilà comment Homer Steinweiss et Paul Spring décrivent leur nouvel opus dont la sortie est prévue pour le 24 septembre chez les toujours bien inspirés New-Yorkais de Big Crown Records. Il faut dire que c’est le label d’un des chouchous du Grigri, Leon Michels, soit le fondateur de l’enthousiasmant combo tantôt soul, tantôt funk, parfois reggae ou hip-hop, El Michels Affair.

Trois minutes de langueur de l’automne qui peuvent s’écouter le matin pour s’ouvrir le cerveau ou la nuit pour se calmer l’esprit.

Sérieuses, les chansons de Holy Hive le sont, mais elles sont surtout admirablement bien faites. Un mélange parfait entre les CV de ses deux membres principaux: le batteur Homer Steinweiss vient plutôt du monde de la soul, tandis que le chanteur-guitariste Paul Spring fréquente plutôt la sphère folk. Résultat, ils sonnent parfois comme si Radiohead avait vu le jour à Chicago ou à San Francisco et non à près d’Oxford. Ou comme si Iron & Wine avait passé ses vacances avec Lee Fields.

À 48h de la sortie de ce disque éponyme aussi réussi que réjouissant, le duo a déjà révélé quelques singles bien gaulés comme “Story of My Life”, “Color It Easy” ou “Ain’t That The Way”. Mais pour Le Grigri, Holy Hive dévoile l’avant-dernier morceau du disque, “Starless”. Trois minutes de langueur de l’automne qui peuvent s’écouter le matin pour s’ouvrir le cerveau ou la nuit pour se calmer l’esprit. On y trouve tout ce qu’on aime chez ce groupe délicieusement hybride: une voix haut perchée qui tutoie les nuages et une batterie bien cadencée qui danse avec le groove.

>>> Précommander le nouvel album de Holy Hive

>>> La page Bandcamp de Big Crown Records

>>> Ecouter la Carte Blanche de Leon Michels, le co-fondateur de Big Crown Records

Homer Steinweiss et Paul Spring ont de beaux sourires mais pas de peignes. Crédit: Joseph Cochran

Homer Steinweiss et Paul Spring ont de beaux sourires mais pas de peignes. Crédit: Joseph Cochran

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062