Logo 1400x1361

[PREMIERE] HØST : une invitation au voyage au pays des fjords

Le quartet toulousain de jazz progressif HØST sortira le 15 avril 2021 son second album Kos, une traversée lumineuse dans les grands espaces de cette Norvège qu’ils chérissent. Pour cette première, ils offrent au Grigri « Kaldt », un titre tout en brillance et en lumière, comme balayé par le foëhn, aux accents doucement mélancoliques. “Là, tout n’est qu’ordre et beauté / Luxe, calme et volupté” dirait Beaudelaire…

Le quartet toulousain de jazz progressif HØST sortira le 15 avril 2021 son second album Kos, une traversée lumineuse dans les grands espaces de cette Norvège qu’ils chérissent. Pour cette première, ils offrent au Grigri « Kaldt », un titre tout en brillance et en lumière, comme balayé par le foëhn, aux accents doucement mélancoliques. “Là, tout n’est qu’ordre et beauté / Luxe, calme et volupté” dirait Beaudelaire…

Carla Gaudré a une voix précieuse. De celles qui parviennent à transformer un saxophone en véritable appareil à conte. C’est un don suffisamment rare pour qu’on veuille le souligner. Alors quand une telle voix se trouve en plus soutenue par une section rythmique du calibre de celle de HØST (Dorian Dutech à la guitare, Pierre Terrisse à la basse et Théo Teboul à la batterie et aux synthés), on ne peut que tout stopper un instant. Et simplement contempler, pénétrer dans cette atmosphère aérienne des fjords norvégiens qui rappelle à la fois Sigur Rós et Esbjörn Svensson Trio

L’ambiance apaisée des premières minutes se fond vite dans un déchaînement de puissance, plus proche du rock progressif que du jazz. On se retrouve balancé entre des contraires qui, sous la composition du quartet toulousain, s’harmonisent à merveille : mélancolie et lumière, écriture et improvisation, rythmes bruts et mélodies lyriques. Le tout est cinématique et donne à l’auditeur tout loisir à divaguer dans les contrées que lui suggèreront ces sonorités. 

Voilà à peu près ce que HØST nous donne à ressentir : la chaleur par-delà le froid, la lumière par-delà le vent, ou encore la force par-delà la douceur.

Le titre de l’album Kos désigne en norvégien l’art de cultiver les bons moments. On pourrait aussi appeler ça le « chill » (qui résonne d’ailleurs avec « kaldt » qui signifie froid en norvégien), ce moment de détente qui succède (ou pas) à l’effort, propice aux bonnes histoires, et qui confère un sentiment profond de plénitude. Voilà à peu près ce que HØST nous donne à ressentir : la chaleur par-delà le froid, la lumière par-delà le vent, ou encore la force par-delà la douceur. Et ce, par la grâce de ce lien aussi impénétrable qu’évident qui lie les membres du groupe, de la même façon que ces derniers lient les Pyrénées à la Norvège. 

Croyez-nous sur parole. Le reste de l’album est tout aussi savoureux et réserve bien des surprises. A commencer par l’apparition de trois invités de marque qui viennent, aux côtés du quartet, « cultiver les bons moments ». 

Vous pouvez dès à présent précommander l’album en cliquant ici.

Pierre Terrisse, Théo Teboul, Clara Gaudré et Doran Dutech (de gauche à droite), en plein “chill”.

Pierre Terrisse, Théo Teboul, Clara Gaudré et Doran Dutech (de gauche à droite), en plein “chill”.

Auguste Bergot

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062