Logo 1400x1361

[PREMIERE] Fred Pallem ou les Fables de La Fontaine en son et lumière

Nouvel extrait, nouvel invité et nouveau clip du nouvel album du Sacre du Tympan: après Thomas de Pourquery et l'érotique “Aimons, Foutons”, voici une relecture pleine de groove transi et de basse transpi de “La Mort et le malheureux” avec Marcel Kanche à la narration. Une vidéo psyché à découvrir en exclu sur Le Grigri.

Nouvel extrait, nouvel invité et nouveau clip du nouvel album du Sacre du Tympan: après Thomas de Pourquery et l’érotique “Aimons, Foutons”, voici une relecture pleine de groove transi et de basse transpi de “La Mort et le malheureux” avec Marcel Kanche en narrateur-ambianceur. Une vidéo bien psyché à découvrir en exclu sur Le Grigri.

Comme vous le savez (ou pas, c’est votre droit), Le Grigri entretient une relation très particulière avec Fred Pallem. Parrain-DJ lors de la soirée de lancement de la radio, le fondateur du Sacre du Tympan nous offre aussi chaque mois sa Sextape, soit un mix caliente de sons d’hier et d’aujourd’hui. On n’est donc pas peu fiers de vous présenter en exclusivité le second clip imaginé par Ferdi Peñafiel de son nouvel album baptisé Racontent les Fables de La Fontaine.

D’autant que le pitch, le casting et la musique de ce nouveau bébé du Sacre du Tympan valent le déplacement: une mise en sons des Fables et autres écrits de La Fontaines à base de popopopop, de groove et de seventies. Pendant l’été, Fred Pallem avait dévoilé une première vidéo, un poème érotique répondant au doux nom d’“Aimons Foutons” et déclamé par la douce et folle voix de Thomas de Pourquery. Les autres invités, le Sacre du Tympan vient de les révéler sur son Bandcamp. On y trouve des étoiles de sa constellation comme Sandra Nkaké, Dom Farkas, Barbara Carlotti, Elise Caron, mais aussi des personnalités plus surprenantes comme la productrice radio Rebecca Manzoni, l’humoriste Nicole Ferroni, la réalisateur Lucien Jean Bapstiste ou le comédien Thomas Scimeca.

Pour sa radio filleule, le boss du Sacre a choisi de dévoiler un morceau plein de groove transi et de basse transpi: “La Mort et le malheureux” porté par la narration mystérieuse de Marcel Kanche. On y retrouve une ambiance digne des plus grands moments du Gainsbourg. Comme si le morceau était une face perdue du fameux Melody Nelson orchestré par Jean-Claude Vannier. “J’avais envie de composer de la musique autour d’une voix parlée ; m’imprégner du rythme des mots et de leurs sons, ressentir le tempo de la diction, puis écrire de la musique à partir de cela” affirme Fred Pallem. Ce disque sonne donc bel et bien comme une soundtrack sensuelle à La Fontaine. Sortie sur les “écrans sonores”: le 16 octobre prochain.

Pour précommander le disque sur Bandcamp, c’est ici.

pallemfables.jpg

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062