Logo 1400x1361

La surprise sur prises de Christian Scott

Le trompettiste américain vient de sortir son premier album live, ni vu ni connu, sans prévenir. Il s’appelle Axiom et c’est autant une surprise qu’une claque. On vous en dit plus avec un beau lien pour l’écoute in extenso.

Le trompettiste américain vient de sortir son premier album live enregistré en mars dernier à New York, juste avant le confinement. Il s’appelle Axiom et c’est autant une surprise qu’une claque. On vous en dit plus avec un beau lien pour l’écoute in extenso.

Bah alors ? On prévient plus les copains ? Ce matin, qu’est-ce qu’on découvre sur Bandcamp ? Christian Scott, l’un de nos trompettistes préférés — on n’est pas les seuls, on le sait, Prince en était gaga aussi — vient de dévoiler un nouvel album. Pochette futuriste, titre logico-mathématique, durée XXL, Axiom avait tout pour intriguer. D’autant plus qu’on découvrait là le premier album live de la jeune carrière du Néo-Orléanais aperçu dans la série Tremeon vous en parlait dans notre sieste musicale spéciale NOLA.

Un an après la sortie du génial Ancestral Recall disque de la semaine ici même, Christian Scott et sa bande investissaient la scène du Blue Note à New York pour cinq jours, du 10 au 15 mars derniers. A l’époque, ils ne savaient pas encore que ce serait leurs ultimes concerts avant le confinement. Aujourd’hui, pour se rappeler à quel point la musique live leur manque, nous manque, vous manque, le défenseur de la Stretch Music a donc décidé de révéler le best of de ces nuits de fin d’hiver.

On y retrouve des versions dantesques de pièces de Stretch Music, de Diaspora ou d’Ancestral Recall. Mais aussi les complices du trompettiste au top, à commencer par la flûtiste Elena Pinderhughes ou le pianiste Lawrence Fields. Attention, ça envoie sévère, il faut bien s’installer pour écouter cette déflagration jazz. Bref, on a hâte que toute cette vie masquée s’achève pour revivre enfin cette musique pas seulement par procuration digitale, mais en chair, en os et en transpi.

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062