Logo 1400x1361

[PREMIERE] « Army Dreamer » de Vincent Peirani et Emile Parisien

Le binôme le plus fusionnel du jazz hexagonal revient avec Abrazo. Prévu pour ce vendredi 28 août sur leur label fétiche, ACT Records, il se révèle en avant-première mondiale sur Le Grigri avec une reprise du célèbre “Army Dreamers” de Kate Bush.

Six ans après leur premier opus en duo qui avait atteint des sommets d’intensité intime, le binôme le plus fusionnel du jazz hexagonal revient avec Abrazo. Prévu pour ce vendredi 28 août sur ACT Records, il se révèle en avant-première mondiale sur Le Grigri avec une reprise minimaliste et frémissante du célèbre “Army Dreamers” de Kate Bush.

Il n’y en a pas beaucoup des jazzmen contemporains qui peuvent se targuer d’avoir produit des classiques, des vrais, des purs, des tatoués. Eh bien l’accordéoniste Vincent Peirani et le saxophoniste Emile Parisien font partie de cette caste très resserrée. En 2014 quand ils ont dévoilé Belle Epoque, leur premier disque en duo, ils ne se doutaient pas qu’il allait changer leur vie. Dans cette alchimie intimiste, on retrouvait ce qui avait fait les grandes heures de Michel Portal avec Richard Galliano: comme un parfum d’évidence qui embaume tout ce qu’ils touchent. Ecouter leur “Egyptian Fantasy” de Sidney Bechet, c’est partir loin en sons et en sens. Six ans plus tard, le binôme est clairement l’un des groupes de jazz français les plus populaires en Europe.

On attendait donc de pied et d’oreille fermes le second opus de leurs aventures duelles. Le voici donc venu: il s’appelle Abrazo et sera disponible à tous et pour tous le 28 août. On y retrouvera des relectures étonnantes de la légende du tango Astor Piazzolla ou du prophète du jazz, Jelly Roll Morton. En clôture, c’est à l’électron libre de la pop eighties Kate Bush que le duo s’attaque. Sous leurs vingt doigts, son ”Army Dreamers” bouleversant et synthétique devient un ”Army Dreamer” minimaliste et frémissant. Et si on est fiers de vous présenter cette relecture en avant-première, c’est aussi parce qu’elle représente l’addition-ADN de la radio: jazz+pop+liberté = Grigri.

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062