Logo 1400x1361

[PREMIERE] Reggae + Big Band = Jah Jazz Orchestra

Ça sort le 9 novembre chez Brixton Records et c’est l’un des projets les plus étonnants de l’année. Ou quand une bande de jeunes Suisses décident de mixer leur passion pour Duke Ellington et leur amour pour The Skatalites. On vous fait découvrir en avant-première “The Mystery Song”, délicieux mash-up de jazz à la jamaïcaine.

Ça sort le 9 novembre chez Brixton Records et c’est l’un des projets les plus étonnants de l’année. Ou quand une bande de jeunes Suisses décident de mixer leur passion pour Duke Ellington et leur amour pour The Skatalites. On vous fait découvrir en avant-première “The Mystery Song”, délicieux mash-up de jazz à la jamaïcaine.

C’est une pochette qui évoque la grande époque Blue Note avec un titre qui rappelle beaucoup de grands (premiers) albums de jazz, d’Introducing Kenny Burrell à Introducing Brad Mehldau en passant par Introducing Wayne Shorter, Introducing Paul Bley ou Introducing Wayne Shorter. À l’intérieur, on y trouve des standards de Joe Henderson, Charles Mingus ou Dizzy Gillespie ainsi que des improvisateurs de la scène suisse (le contrebassiste Yves Marcotte, le saxophoniste Leon Phal ou le tromboniste William Jacquemet). Et pourtant, à l’intérieur, on y trouve d’une atmosphère 100% ska.

Plein de langueur(s) et d’after-beats, “The Mystery Song” a des allures de drogue douce totalement légale. Profitons-en.

C’est le pari et le plaisir de cet étonnant big band qui sort son tout premier disque le 9 novembre chez Brixton Records: élaborer un groove qui doit autant à l’art du big band traditionnel qu’aux rythmes jamaïcains des années 60. Un mash-up séduisant et étonnant dont on vous présente en avant-première un extrait fort symbolique: “The Mystery Song”, soit un standard magnifique de Duke Ellington que le Jah Jazz Orchestra arrange à la sauce roots reggae. Le résultat, plein de langueur(s) et d’after-beats a des allures de drogue douce totalement légale. Profitons-en.

Liens (très) utiles

Facebook Jah Jazz Orchestra

Le site de Brixton Records

JJO.Lucien.Behrens.LMB_4178.JPG

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062