Logo 1400x1361

[PREMIERE] LTF, le beatmaker russe qui sample le jazz-funk soviétique

Madlib avait fureté dans le catalogue Blue Note pour réaliser son célèbre Shades of Blue. Eh bien ce producteur sibérien collecte les pépites jazz-funk de la Guerre Froide pour construire son hip-hop instrumental et retro-futuriste. 24H avant la sortie du très séduisant Monolith, on vous en fait découvrir un extrait cinégénique, “Wrong Frequency”.

Madlib avait fureté dans le catalogue Blue Note pour réaliser son célèbre Shades of Blue. Eh bien ce producteur sibérien collecte les pépites jazz-funk de la Guerre Froide pour construire son hip-hop instrumental et retro-futuriste. 24H avant la sortie du très séduisant Monolith, on vous en fait découvrir un extrait cinégénique, “Wrong Frequency”.

LTF (Light The Fuse), c’est l’histoire d’un beatmaker venu du sud-ouest de la Sibérie qui est fasciné par l’imagerie visuelle et sonique de la période soviétique. Enfin, pas toute la musique rouge, plutôt l’incroyable production de jazz et de funk made in Pays de l’Est durant la Guerre Froide. Anton Ivanchenko (son vrai nom) s’amuse donc à chercher dans sa collection de vinyles les flûtes, les cuivres, les voix, les lignes de basses ou les breaks de batterie comme un architecte DIY glanerait des pierres dans la rue pour bâtir sa maison.

En 2018, il avait sorti sur la structure américaine The Content Label Jazz Echo dont le titre sonnait comme une déclaration d’intention: LTF cherche l’écho jazz du passé soviétique dans son présent hip-hop. D’ailleurs, il y proposait un morceau où planait le fantôme des Beastie Boys, “Soviet Groove Machine”, tout un programme là encore. Deux ans plus tard, c’est sur le label hollandais Rucksack Records que notre Madlib russe revient dans les bacs. Prévu pour le 23 octobre son Monolith continue son entreprise de reconstruction massive. Avec en plus, une atmosphère de films d’espionnage et/ou de science-fiction absolument assumée.

Revendiquant clairement l’influence des grands noms de la production hip-hop biberonnée au jazz et à la funk (Large Professor et The Herbaliser en tête), LTF fait partie de nos très belles découvertes de l’année 2020. On est donc fiers et heureux de vous présenter en avant-première ce “Wrong Frequency” qui pourrait très bien faire office de générique d’un OSS 117 aux Pays des Soviets. Car s’il y a bien une expression que notre beatmaker russe assume et revendique, c’est celle de rétro-futuriste. Amis des voyages zappeurs dans le temps, vous voilà servis.

Liens (très) utiles

Pour précommander le disque ltfmusic.bandcamp.com/album/monolith

www.rucksackrecords.bandcamp.com

Suivez Rucksack Records sur Instagram ou Facebook.

Digging-Colour-LR.jpg

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062