Logo 1400x1361

Traque de track #23 – « Dedicated To Marie Paule » de Neue Grafik Ensemble

Chaque jour de nouveaux titres entrent dans la programmation du Grigri. Aujourd’hui, Léopold Tobisch braque les projecteurs sur le plus anglais des Frenchies, un DJ adoubé par la scène jazz londonienne, un manieurs de claviers et de groove qui fête la sortie de son premier album Foulden Road ce mercredi 10 décembre au New Morning.

Chaque jour de nouveaux titres entrent dans la programmation du Grigri. Aujourd’hui, Léopold Tobisch braque les projecteurs sur le plus anglais des Frenchies, un DJ adoubé par la scène jazz londonienne, un manieurs de claviers et de groove qui fête la sortie de son premier album Foulden Road ce mercredi 10 décembre au New Morning.

Cela fait près de deux ans que notre cher compatriote Neue Grafik s’est installé à Londres, la nouvelle Mecque du jazz (ou peut-être plutôt la nu-Mecque du nu-jazz ?). C’est ici que le DJ et claviériste français rencontre aux « jam sessions » du Total Refreshment Centre plusieurs des plus grands nouveaux talents de la scène de jazz britannique tels que Nubya Garcia, Joe Armon-Jones, Vels Trio, et Emma-Jean Thackray (rien que ça ?). Attraction musicale oblige, l’idée d’une collaboration ne se fait pas attendre et l’album Foulden Road est né.

Dès les premiers morceaux, nul doute que le magicien derrière le rideau est bel et bien Neue Grafik: ses influences de house, de jazz, de hip hop, de musique africaine et ses origines parisiennes pleinement exposées. Selon Neue Grafik, l’album est un « voyage personnel », une visite guidée de Londres telle une carte postale retraçant ses déambulations musicales entre Deptford et Dalston, en passant par Peckham.

On commence dans le nord de Londres, à «Foulden Road», mais impossible de rester sur place avec l’énergie de la batterie, et on se précipite donc vers «Dalston Junction» pour rejoindre Brother Portrait et Esinam. On croise également lors de notre déambulation le saxophone envoûtant et enivrant de Nubya Garcia dans le morceau «Voodoo Rain», et la voix brumeuse d’Allysha Joy à «Hotel Laplace». On retrouve finalement Brother Portrait dans « Hedgehog’s Dilemma » et sur notre morceau chouchou, «Dedicated to Marie Paule », qui nous quitte avec quelques mots prophétiques: «If times must change, so too must I…» [Si les temps doivent changer, alors moi aussi…]

Léopold Tobisch

neue-grafik-ensemble.jpg

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse ! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy ↗

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

Vous devriez aussi aimer

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062