Logo 1400x1361

Camoflauge Monk

Finesse The Gooffy disque de la semaine du Grigri du 17/12 au 23/12

Avec un tel nom et à l’écoute de ce Finesse The Goofy cinématographique comme un polar classe, on se doute bien que Camoflauge Monk fait partie des beatmakers jazzophiles. Eh bien bingo. Non seulement le garçon de Buffalo aime bâtir ses prods hip-hop sur des samples souvent méconnus (magnifique repiquage de Renée Grayer sur le nom moins magnifique “Maze Bank”) et a récemment rendu hommage à deux maîtres du genre (Madlib et Guru sur MADGURU), mais il compte dans sa famille un oncle saxophoniste, Paul Gresham, comme nous le fait savoir la passionnante interview qu’il a donnée à l’ABCDR du Son, quasi seule source d’info à son sujet sur la toile. Ceux qui connaissent le chef-d’oeuvre de Westside Gunn, FLYGOD, connaissent déjà un titre de ce Finesse The Goofy, “Vivian at the Art Basel”. Et ceux qui se demandent d’où vient cette boucle de piano entêtante comme un rêve de paradis blanc, ils remercieront comme d’habitude le site WhoSampled qui nous apprend qu’elle sort d’un morceau de Les McCann, “Roberta”. Bref, Camouflauge Monk ne le sait peut-être pas encore, mais il a de l’ADN du Grigri qui lui coule dans les veines. Et à partir de cette semaine, il y aura de l’ADN du Camoflauge Monk qui coulera continuellement dans les veines du Grigri.

Last news

Malgré le nom, ça ne vient pas du Japon mais d’Écosse! Mais pas d’inquiétude ce collectif de 8 musiciens autodidactes n’a rien d’une contrefaçon. C’est un mix réjouissant entre d’un côté l’énergie de la scène UK Jazz et de l’autre un fort penchant psychédélique. Du très bon pour un premier essai.

Listen / Buy

Homeboy Sandman trône toujours à la table du rap underground. Sur son nouvel opus « Rich II », ça tire des hommages à Bobby Byrd, J.B, Eric B. & Rakim, ça s’offre sur de terribles slaps de basse funk et ça swingue même comme Sinatra…

Listen/Buy ↗

D'autres albums coup de cœur

© Le Grigri, 2024 — Made with 🖤 — World Best Radio of the year 2062